Contact-Agenda          ︎   ︎  ︎    ︎    ︎

  infox CHAUVES-SOURIS


︎ Les chauves-souris, reines de la nuit ?
 



On a raconté à peu près tout et n’importe quoi sur les chauves-souris. Désormais, le savoir tend à dépasser les croyances et peu d’entre nous craignent qu’une pipistrelle enragée ou un renard volant se prenne dans leurs cheveux. Tant mieux, car c’est très irrationnel (certes, nous le sommes beaucoup, voir pensée critique). En revanche, leur présence nocturne continue parfois d’inquiéter.




COLLÉES AUX CHEVEUX ET ENRAGÉES ?


Non. Cette idée reçue ne tient pas compte de leur capacité à détecter des fils plus fins que la plupart de nos cheveux (0,4 millimètre). Même en plaçant un mannequin avec une immense perruque hirsute à la sortie d’une grotte, leur système de détection leur permet de sortir en évitant tout contact avec les cheveux ! Une chauve-souris qui entre dans une maison en ressortira généralement seule. Vous pouvez aussi l’aider dans le calme, en la guidant vers la sortie les bras en l’air, ou si besoin en la capturant avec un tissu ou des gants pour éviter tout contact.



MUSES DES SONARS ?


Non. Le fonctionnement du sonar a été découvert au début du siècle dernier, un peu avant le système d’écholocation – localisation par l’écho – par ultrasons des chauves-souris. La propension du son à rebondir sur les objets et à être capté en retour leur est en effet commune .



BIOMIMÉTISME ?


Oui. Les chauves-souris sont des chiroptères – du grec chiro, la main, et ptère, l’aile. Elles volent avec leurs mains, dont les doigts sont reliés par une fine membrane. Léonard de Vinci s’en est inspiré pour créer son « ornithoptère ». D’autres biomiméticiens pour soigner les AVC grâce à une molécule anticoagulante de leur salive ou pour aider les personnes aveugles à s’orienter grâce à l’écholocation [lire ci-dessus].





GRANDES ?


Non. Les espèces communes sont vraiment petites, comme la pipistrelle qui mesure environ 2 centimètres, sans la queue, et 20 centimètres d’envergure. En Europe, une « grande » chauve-souris, comme la grande noctule, avec ses 15 centimètres de long environ, n’est pas plus grande qu’un smartphone ! Dans la moitié sud de la France, son envergure de plus de 40 centimètres peut se faire remarquer dans le ciel, mais reste loin du record mondial du renard volant des Philippines, qui mesure 50 centimètres de long pour 1,50 mètre d’envergure.




VAMPIRES ?


Oui, pour trois espèces hématophages, qui ne vivent pas en Europe et ne se jettent pas à la gorge des randonneurs ! Discrètement, elles incisent de nuit certains gros animaux, comme des vaches, et lèchent quelques gouttes de sang. Ni vu ni connu.


ET L’HIVER ?


En hiver, il n’y a quasiment plus d’insectes actifs (voir aussi Animaux et hiver). Les chauves-souris hibernent alors à l’abri, voire migrent. Les nichoirs peuvent ainsi accueillir des chauves-souris.




Aller plus loin 


Société française de mammalogie/chauves-souris


Sortir sur la trace des chauves-souris


Coronavirus et chauves-souris ? 


Chauves-souris et pangolins ? #covid-19





Illustration Caroline Gamon


(article paru dans ma rubrique La nature mise à nu qui apporte de la pensée critique dans le magazine Kaizen n°47  Nov-Dec 2019)


Textes François Lasserre à améliorer, utiliser, partager... WIP !